هيكلة المكتب التنفيذي المال العام بالمغرب

7 mai, 2009

هيكلة المكتب التنفيذي

محمد طارق السباعي(محام) 

الرئيس 

عبد المولى عبد المومني(مهندس)  ومحمد العمراني (مهندس) 

ومحمد سمير بوزيد(انتروبولوك)   وحجي يوسف (اطار بنكي) و الحسين الوالي (فلاح) 

نواب الرئيس المكلفون بمهام 

ابراهيم كويجان  (متقاعد)  ونائبه زهير صدور(محام) 

الكاتب العام  

محمد المعاشي (اطار بنكي)   ونوابه   محمد التازي (نقابي)   

ونجيب بنحميدة (أستاذ )وكميل مصطفى(متقاعد)   

أمين المال  

كمال بلحاج السولامي (صيدلي)   السدراتي محمد (صحفي)  ابدالس عبد السلام (محام) 

 محمد حنان (مفتش اقليمي وزارة المالية )  راقي عبد العزيز(اطار محاسب) 

 حمداوي عمرو(وكيل أعمال)  كركاب محمد(استاذ جامعي)) 

 فطومة توفيق (محامية ) زكية الشابي(أستاذة) 

 مصطفى حدفات( مهندس القناطر والطرق)  ميلود محسن( اطار بنكي)  

الفايز محمد(اطار محاسب)   المرضي عبد المجيد (موظف)  محمد عطاوي (تقني الدرجة الاولى) 

مستشارون مكلفون بمهام   

inpbpmbas.jpg

Vidéos INPBPM

26 octobre, 2008

Instance Nationale de protection des Biens Publics au Maroc

Vidéos INPBPM dans videos INPBPM banner
Instance Nationale de protection des Biens Publics au Maroc

Protection Biens Publics Maroc

Instance Nationale de protection des Biens Publics au Maroc

Changer les paramètres privés Video est: Public
priv_selected[1875186] = ’2′;Date: 2007-08-1

inpbpmbas.jpg

Instance Nationale de protection des Biens Publics au MarocCri membresdubureau.wmv

inpbpmbas.jpgInstance Nationale de protection des Biens Publics au MarocCri instancenationaledeprotectiondesbienspublicsaumarocartistes.wmv

inpbpmbas.jpgInstance Nationale de protection des Biens Publics au MarocCri instancenationaledeprotectiondesbienspublicsaumarochommages.wmv

inpbpmbas.jpgInstance Nationale de protection des Biens Publics au MarocCri Instance Nationale de protection des Biens Publics au Maroc

inpbpmbas dans videos INPBPM

banner
Instance Nationale de protection des Biens Publics au Maroc

Protection Biens Publics Maroc

Instance Nationale de protection des Biens Publics au Maroc

Changer les paramètres privés Video est: Public
priv_selected[1875186] = ’2′;Date: 2007-08-1

inpbpmbas.jpgInstance Nationale de protection des Biens Publics au MarocCri intervewoudaya.wmv

inpbpmbas.jpgInstance Nationale de protection des Biens Publics au MarocCri droitdelhomme.wmvinpbpmbas.jpgInstance Nationale de protection des Biens Publics au MarocCri lasurprise.wmv

inpbpmbas.jpgInstance Nationale de protection des Biens Publics au MarocCri unehonte.wmv

Instance Nationale de protection des Biens Publics au Maroc
Instance Nationale de protection des Biens Publics au Maroc

Protection Biens Publics Maroc

Protection  Biens Publics  Maroc

Changer les paramètres privés Video est: Public
priv_selected[1875186] = ’2′;Date: 2007-08-1

inpbpmbas.jpgInstance Nationale de protection des Biens Publics au MarocCri allocutioninpbpm0001.wmv

banner
Instance Nationale de protection des Biens Publics au Maroc

Protection Biens Publics Maroc

Protection  Biens Publics  Maroc

Changer les paramètres privés Video est: Public
priv_selected[1875186] = ’2′;Date: 2007-08-1

Instance centrale pour la prévention de la corruption

25 septembre, 2008

Instance centrale pour la prévention de la corruption

Par INPBPM :: 24/09/2008 à 21:15 :: Général

Mohamed Tarek Sbaï : «SM le Roi a exprimé sa ferme volonté de lutter contre la corruption»

Mohamed Tarek Sbaï, président de l’Instance nationale de protection des biens publicsPour Mohamed Tarek Sbaï, président de l’Instance nationale de protection des biens publics (INPBPM), l’ Instance centrale pour la prévention de la corruption doit être une force de proposition.

ALM : Que pensez-vous de la nomination d’Abdesselam Aboudrar à la tête de l’Instance centrale pour la prévention de la corruption ?
Mohamed Tarek Sbaï : La création de l’Instance centrale pour la prévention de la corruption est un pas positif pour la moralisation de la vie  publique, la protection des deniers publics et la lutte contre la corruption au Maroc. Abdesselam Aboudrar, qui vient d’être nommé par SM le Roi Mohammed VI président de cette Instance, est un homme qui a les compétences  nécessaires pour mener à bien sa mission. Cet ingénieur Ponts et Chaussées doublé d’un économiste a été aussi un ancien détenu politique. Généralement, on donne l’exemple par ceux qui veillent à la préservation des biens publics. Cela fait plus d’un an que nous attendions la création de cette l’Instance, même si nous avons des reproches concernant son efficacité.

Quels sont ces reproches ?
Ce sont plutôt des remarques. Vous savez, l’Instance centrale pour la prévention de la corruption n’a pas de pouvoir décisionnel. Cette nouvelle entité n’est pas une instance judiciaire. Mais, elle a une importance capitale dans le volet recommandations aussi bien pour le pouvoir législatif et exécutif. Et ces recommandations doivent être prises en compte aussi bien pour le gouvernement que par le Parlement.  Nous avons déjà des dossiers complets et bien documentés, avec des preuves à l’appui, que nous comptons soumettre à Abdesselam Aboudrar.

De quels dossiers parlez-vous?
Nous avons déposé un dossier au ministère de la Justice, depuis l’année 2001, à propos d’une grande entreprise qui donnait des pots-de-vin à des juges, des agents d’autorité et des responsables de la collectivité locale. En vain. Cela fait aujourd’hui plus de sept ans que nous attendons une réponse de la part de ce département ministériel. Et pourtant, nous avons présenté dans ce dossier des preuves irréfutables. Dans ce genre de dossiers, le ministère de la Justice n’entreprend aucune procédure d’enquête et de vérification des informations. C’est pour cela que je pense que l’objectif principal de l’Instance centrale pour la prévention de la corruption est d’éradiquer les racines de la corruption.
 
À votre avis comment peut-on éradiquer les racines de la corruption ?
À ce sujet, nous avons deux propositions. De prime abord, il est urgent d’élaborer une loi sur la protection des personnes dénonçant un acte de corruption. Actuellement, les citoyens ont peur d’aller dénoncer ce genre d’actes. La deuxième proposition concerne la Déclaration obligatoire de patrimoine de certaines catégories de fonctionnaires et agents publics. Aujourd’hui, la Déclaration de patrimoine se limite à la personne concernée et ses enfants mineurs. Pour compléter cette mesure favorisant la moralisation de la vie  publique, il faut introduire sur la liste de cette Déclaration de patrimoine et l’épouse et les enfants majeurs.
 
Comment les choses se présentent-elles au Maroc ?
Pour l’éradication de la corruption, le Parlement n’a pas de volonté politique. Et ce, contrairement au Souverain qui a exprimé sa ferme volonté pour la lutte contre la corruption ainsi que pour la réforme et la modernisation de l’appareil judiciaire dans le dernier discours du Trône.  Ainsi, c’est de la responsabilité du gouvernement que d’ouvrir des chantiers de lutte contre la corruption. Le gouvernement doit par conséquent lever la main sur la justice. Vous savez, il y a des dossiers que le Procureur du Roi défère au ministère de la Justice dans l’attente de nouvelles instructions.  D’ailleurs, cette année, nous avons soumis à la Justice deux nouveaux dossiers. Mais, le Parquet général reste toujours les mains liées dans l’attente d’instructions de la part du ministère de la Justice.
Nous souhaitons, en fait, que l’Instance centrale pour la prévention de la corruption soit une force de proposition. Et ce pour que le Maroc ne soit plus un mauvais élève avec 3,5 sur 10 en corruption.  Nous espérons aussi que cette Instance redonne confiance aux citoyens marocains concernant leur Justice.

Instance Nationale de Protection des Biens Publics au Maroc Association

20 août, 2008

17 octobre, 2007

17 octobre, 2007

Instance Nationale de Protection des Biens Publics au Maroc Association

httpwwwemonsitecominpbpmaccueilhtml.jpginpbpm1httpwwwemonsitecominpbpmaccueilhtml.jpg

httpwwwemonsitecominpbpmaccueilhtml.jpg  Instance Nationale de Protection des Biens Publics au Maroc Association dans Non classé flechedoitEntrer sur le site httpwwwemonsitecominpbpmaccueilhtml.jpg  

inpbpmbas dans ONG 

httpwwwemonsitecominpbpmaccueilhtml.jpg flechedoit dans Video INPBPMEntrer sur le site Instance Nationale de Protection des Biens Publics au Maroc Association

Bonjour tout le monde !

30 avril, 2007

inpbpmbas.jpg 

L’Instance Nationale de protection des Biens Publics ou  (الهيئة الوطنية لحماية المال العام بالمغرب )  ou inpbpm comme l’indique sa dénomination a pour but la protection des biens public :      Concept recouvrant la protection des biens ou intérêts communs à tous ;   elle a officiellement placé le concept de protection des biens publics au cœur de sa politique de coopération nationale et d’aide au développement.  Apporter des réponses globales à des questions globales, mieux maîtriser et  explorer des sources innovantes de financement du développement, redynamiser la coopération nationale et ouvrir des pistes nouvelles en matière de gouvernance nationale pour prendre en compte l’ intérêt général du pays .  Ses tâches sont :  définir les biens publics ;  hiérarchiser les biens publics nationaux essentiels pour le développement en privilégiant ceux à même de réduire la pauvreté et de concourir à la mise en œuvre des Objectifs du Millénaire ;  caractériser ceux qui relèvent d’une approche régionale et nationale et analyser les conditions institutionnelles existantes, utiles et souhaitables pour en améliorer l’offre ;  explorer tout l’éventail des options en matière de financement ;  établir des recommandations, des orientations et d’organisations multilatérales, d’entreprises et d’acteurs des sociétés civiles

inpbpmbas.jpg

أعضاء المكتب التنفيذي المنتخب من اللجنة الادارية

6 mai, 2009

أعضاء المكتب التنفيذي المنتخب من اللجنة الادارية

فطومة توفيق (محامية مكناس)  زكية الشابي(أستاذة الناضور) راقي عبد العزيز(اطار محاسب الجديدة )  محمد حنان (مفتش اقليمي وزارة المالية البيضاء) حمداوي عمرو(وكيل أعمال الناضور) زهير اصدور(محام الرباط) مصطفى كميل (متقاعد تمارة) الحسين الوالي(فلاح شتوكة ايت باها) كركاب محمد(استاذ جامعي مراكش) مصطفى حدفات(مهندس القناطر والطرق البيضاء) محمدالمعاشي(اطار بنكي الرباط) الفايز محمد(اطار محاسب الرباط ) محمد عطاوي (تقني الدرجة الاولى تونفيت) 

محمد طارق السباعي (محام الرباط)  محمد العمراني (مهندس الرباط) محمد سمير بوزيد(انتروبوجي سلا)  يوسف حاجي(اطار بنكي وجدة) السدراتي محمد (صحفي الرباط) نجيب بنحميدة (أستاذ سلا) ميلود محسن( اطار بنكي الرباط) عبد المولى خرشش(قاضي سابق –محام الجديدة ) عبد المولى عبد المومني (مهندس الرباط) كمال بلحاج السولامي (صيدلي سلا) ابدالس عبد السلام (محام الرباط) كويجان ابراهيم(متقاعد الرباط) المرضي عبد المجيد (موظف الرباط) (نقابي الرباط)التازي  محمد 

الهيئة الوطنية لحماية المال العام بالمغرب

أعضاء اللجنة الادارية المنتخبة بالمؤتمر الوطني الأول المال العام بالمغرب

4 mai, 2009

أعضاء اللجنة الادارية المنتخبة بالمؤتمر الوطني الأول

زيد تقريوت 

غلوسي محمد  عبد الحق الريكي  عبد الله أعكاو  محمد طارق السباعي 
يوسف حاجي  الحسين الوالي  محمد المعاشي  شكيب الخياري  محمد العمراني 
عبدوني نجيم  خالد مصباح  عبد المولى عبد المومني  عباس مصباح  حسن جبرون 
سعاد لمليح  السالمي ابراهيم  محمد الدبلي الفاطمي  محمد عبيد  السدراتي محمد 
الزهر  برديهنا جامع  ميلود العضراوي  كركاب محمد  محمد سمير بوزيد 
سعيد البوزكراوي  زكية الشابي  شفيق العبودي  مصطفى حدفات  محمد الفايز 
محمد حاد  محمد حنان  لحبيب بلوالي  نصوح بوكرين  عبد العزيز فخري 
عبد القادر حسيني  محمد بن بوعزة  عبد السلام ابدالس  محمد بلكلوش  مصطفى كميل 
بوشواري عبد الله  ميلود البوعزاوي  مذكور عبد الغني  عبد المولى خرشش  نجيب بنحميدة 
عبد الرحمان ايت قاسم  محمد الراقي  محمد التازي  محمد اكضيض   حمداوي عمرو 
نادية سبات  حسن الصبار  ابراهيم كويجان  كمال بلحاج السلامي  فطومة توفيق 
السدراوي ادريس  ارميلة العربي  عبد الاله بن الصادق  فريد فرحات  بوربوح محمد 
ميلود محسن  عبد المجيد المرضي  محمد زينابي  أحمد محيب  عبد الكبير المامون 
  الزمراني ابراهيم  أحاجي عز العرب  محمد عطاوي  زهير اصدور 

 

الهيئة الوطنية لحماية المال العام بالمغرب